Damien Dion : recherches lettristes

04.11.13

Empêchement chorégraphique (tentative)

2012. En collaboration avec Emilie Pouzet

Une danseuse improvise des mouvements chorégraphiques jusqu'à ce qu'un individu arrive pour tenter de la gêner, d'empêcher ses mouvements en se plaçant devant elle, en essayant de la déconcentrer par divers moyens... Seulement, la danseuse ne se laisse pas faire et se joue de l'empêcheur pour continuer sa danse, intégrant l'élément perturbateur à son improvisation chorégraphique. Ce qui devait être un empêchement chorégraphique sur le papier s'est finalement transformé, une fois interprétée, en quasi-empêchement chorégraphique.

L'oeuvre a été interprétée en mai 2012 par Emilie Pouzet, danseuse, et Damien Dion dans le rôle de l'empêcheur.

 

Posté par Damien Dion à 14:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


15.07.13

Discrépance n°1 : Rive Gauche

Film discrépant, 12 min 22

"Sur un fond d'images issues d'autres vidéos de l'auteur, la bande sonore, sans aucun lien avec ces images, rapporte des fragments d'une conversation parfois à peine audible entre deux germanopratins, enregistrée à leur insu dans un bar du boulevard Saint-Germain, à Paris. Il y sera question de sexe, d'art, de showbiz, de Chez Castel et de voyage à Dubaï. Bref, la vie, la vraie! (Feat. François Poyet à l'image, improvisant un poème lettriste, devenu "aphoniste" pour la circonstance)"

Posté par Damien Dion à 17:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

02.05.13

Une résidence fragmentée et insérée

Du 20 au 31 janvier 2013, j'ai été invité en résidence d'artiste à Grenoble par PRESENCE (prononcer : présence barrée). Ce fut une résidence fragmentée (je suis venu du 20 au 22 puis du 29 au 31) et insérée dans la résidence d'artiste de Cloé Beaugrand et Hubert Renard (en résidence du 11 décembre 2012 au 31 janvier 2013). Ce fut une résidence pour le moins... infinitésimale, une quasi-anti-résidence... Pour plus d'infos, vous pouvez lire sur le lien suivant l'une des seules traces "tangibles" de ce projet, un livre d'une vingtaine de pages en impression à la demande.

 

Le livre : ici

Le blog de PRESENCE

La page web d'Hubert Renard sur nos résidences croisées

residence_Page_01

Couverture du livre Une résidence fragmentée et insérée, 20 pages, en vente sur Blub.com

IMG_1954

Un des cartels "Sans titre" disséminés dans l'espace Véranda, lieu d'exposition de PRESENCE

IMG_1949

Récit autorisé d'une résidence fragmentée et insérée, ou Sculpture discursive à réduire à néant par dispersion de ses éléments, 2013, Pile de 798 photocopies A4 en laissées en libre service, composées du texte de compte-rendu de la résidence vécue. Hauteur variable. Présenté à l'Espace Véranda, Campus universitaire de Grenoble, le 31 janvier 2013 (journée de restitution des résidences). Le texte a été lu en public par l'auteur lors de cette journée.

 

 

Posté par Damien Dion à 17:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

11.01.13

Bulles-Cosmos ou : Les éternités éphémères

2012. Texte imprimé et bulles de savon.

Du 11 janvier au 20 février 2013 à La Galerie-du-Sac-de-la-Dame
 
"Anne-Catherine Caron, la directrice de la Galerie-du-Sac-de-la-Dame, par son souffle démiurgique, dispersera partout où elle se trouve, autant de fois qu'elle le souhaite durant toute la durée de l'exposition, des Bulles-Cosmos, qui sont autant d'univers qui naissent, vivent et meurent, en quelques instants. Entre-temps, qui sait combien de mondes auront pu voir le jour puis disparaître, combien de civilisations vont naître et prospérer, avant de s'effondrer ? Dans des échelles de temps relatives qui nous sont imperceptibles, le temps écoulé entre l'expansion initiale d'une Bulle-Cosmos et son inexorable éclatement, pourra avoir duré, qui sait, une éternité..." (Damien Dion).
 

bulles-cosmos

Posté par Damien Dion à 17:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

23.12.12

L'Arpenteur de la Baie (épopée infinitésimale)

Vidéoprojection, photographies, affiche, livre et objets divers.
Projet présenté dans le cadre de l'exposition Escale à Morlaix, cinquième volet de la manifestation Autour de la Baie. A voir aux Moyens du Bord, Morlaix, du 17 novembre au 2 décembre 2012.

Avant de désigner le marcheur, l’arpenteur est celui qui mesure les terres en les parcourant. Mais jusqu’à quel niveau peut-on les mesurer ? Où commence l’in-mesurable ?
Parti de la Pointe du Cosmeur pour rejoindre à pied la Pointe de Barnénez en suivant le littoral de la baie de Morlaix, l'artiste a cherché à en éprouver les limites.
Par cette marche auto-forcée, il souhaite questionner physiquement la différence entre la carte et le territoire, le prévu et le contingent, constater l'écart entre l'espace euclidien, cadré, sous contrôle, et la réalité du territoire, fractale, regorgeant de détails qui nous submergent et nous échappent. À l'échelle de celui qui arpente, ce qui semble évident et balisé devient complexe et insaisissable. Entre chaque pas, chaque mètre, chaque millimètre, il y a une infinité d’interstices, d’espaces « entre », ouverts aux possibles. Des espaces infinitésimaux hors de toute mesure et donc, de tout contrôle.

manu 17nov bd59

manu 17nov bd60

manu 17nov bd61

manu 17nov bd62


Posté par Damien Dion à 23:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,



05.09.12

Les yeux ne voient ni les atomes ni les galaxies

Installation sonore présentée dans le cadre de la VIIIe Fête des 0.1, le 12 mai 2012 au 108, à Orléans

 « La physique quantique et la cosmologie induisent une représentation complexe et souvent insaisissable de notre monde, depuis les choses les plus infimes jusqu’aux plus étendues. Dans un double élan, l’installation invite le visiteur à développer son acuité sensorielle et intellectuelle, tout en lui refusant, par un jeu de superpositions sonores, le plein accès à des contenus déjà peu appréhendables. Il s’agit ici autant d’un questionnement sur les limites de notre compréhension de la réalité, que sur la difficulté d’accéder à des discours qui tentent, pourtant, de nous l’expliquer. »

 

Posté par Damien Dion à 14:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

09.07.12

Pour la diffusion de la "Symphonie en K" de Gabriel Pomerand

La Symphonie en K, symphonie lettriste majeure composée par Gabriel Pomerand en 1947, a fait récemment l'objet d'une réalisation sonore par Frédéric Acquaviva, qui a enfin pu donner corps à une oeuvre mythique jusqu'ici jamais enregistrée. La nouvelle devrait être bonne, tant l'oeuvre est rare, historique et essentielle seulement voilà...

Pour une raison restée mystérieuse et donc peu compréhensible, Garance Pomerand, fille et ayant-droit de Gabriel Pomerand, s'oppose catégoriquement à sa diffusion. Choqué par cette décision, j'adhère aux propos tenus par Broutin, Jean-Pierre Gillard et François Poyet dans leur Lettre ouverte à Garance Pomerand à propos de la Symphonie en K de Gabriel Pomerand, à lire ici.

pomerand-symphonie-en-k

 A lire également, l'article Le K, de Sylvain Monségu, sur ses Cahiers de l'externité.

 

Posté par Damien Dion à 19:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

20.02.12

Neuronanisme à valeur variable

En 2009, je mettais en vente sur e-bay l’œuvre immatérielle et imaginaire Neuronanisme.

Fort de cette aventure qui m'a donné le goût de la spéculation financière, je renouvelle cette année l'expérience avec :

Neuronanisme à valeur variable

Basé sur le même principe, vous pouvez acquérir 4 variantes de la même œuvre pour 4 prix distincts :

1 euro
10 euros
100 euros
1000 euros

"Œuvre entièrement virtuelle n’existant que grâce à vos élaborations mentales.
Mise en vente sur le site de vente en ligne e-bay, son acquéreur recevra par la poste un certificat d’authenticité signé de la main de l’artiste attestant que l’acquéreur en question est désormais l’heureux et unique propriétaire d'une des quatre variantes de cette œuvre mentale à valeur financière variable."

Attention, ce chef d’œuvre ne restera en vente que jusqu'au 1er mars 2012, ne ratez pas cette occasion en or!!!

Posté par Damien Dion à 17:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

05.12.11

Contribution critique sur un ouvrage de Fabrice Flahutez

A lire sur le site Lettrisme XXIe siècle : un court texte critique que j'ai rédigé à propos de l'ouvrage Le lettrisme était une avant-garde, de Fabrice Flahutez, sorti récemment aux Presses du Réel.

Le texte se trouve dans le "parc ouvert".

flahutez_couv_livre

 

Posté par Damien Dion à 16:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

30.06.11

L'oeuvre chuchotée

2011. Chuchotement à l'oreille. Format et durée indéfinis.

"A partir d'aujourd'hui 30 juin 2011, vous pouvez être le récepteur d'une oeuvre chuchotée.

C'est tout simple :

si on est amené à se rencontrer physiquement, et uniquement si vous en fait la demande, je vous chuchoterai une oeuvre à l'oreille.

Cela peut être une question, une injonction, une affirmation, un mot ou une suite de mots.

Chaque chuchotement sera unique, propre à chaque auditeur, qui en devient immédiatement propriétaire.

Seules vos capacités d'écoute et de mémorisation feront exister l'oeuvre."

 

 

 


Posté par Damien Dion à 16:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

10.05.11

Pas à Pas

2011. Installation interactive. Présenté le samedi 7 mai dans le cadre de la VIIe Fête des 0.1, au 108 (Orléans).

"Quasi-déambulation urbaine pour penser à tout et à rien en se faisant les jambes"

Pas à Pas est une installation interactive constituée d’un stepper relié à un film vidéo.
Cette vidéo, qui est une déambulation urbaine filmée en caméra subjective, s’écoule aux rythmes des pas de l’utilisateur : plus celui-ci marche vite sur le stepper, plus la vidéo s’écoule rapidement. A contrario, plus il marche lentement, plus la vidéo se ralentit.
Mais bien qu’il contrôle le rythme, l’utilisateur n’a aucune idée de l’endroit où il se rend, et cela n’a aucune importance puisqu’il ne va nulle part, il marche, c’est tout.

Cette installation est une invitation à la flânerie autant urbaine que mentale, et qui plus est, tout en faisant du sport ! Que demande le peuple !

Projet réalisé en collaboration avec Quentin Heyler et sa maîtrise sans faille du logiciel Pure Data.

Posté par Damien Dion à 10:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

04.05.11

Expo à la Galerie du XXIe siècle

Pendant tout le mois de mai, j'expose un travail excoordiste intitulé Plus ou moins l'infini à la Galerie du XXIe siècle, galerie virtuelle en ligne sur le site Lettrisme XXIe siècle.

 

6a013483ccb14d970c01538e46c91b970b_pi

Posté par Damien Dion à 09:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

25.04.11

Sortie de T0TH 03

Sortie du troisième numéro de la revue Toth (56 pages, 14,8 x 21 cm).

P4200369

Ce numéro est concacré à la poésie et la création sonore lettriste en général. Un CD y est inclus.

5 euros + 3 euros de frais de port.

Pour le recevoir, faire un chèque de 8 euros à l'ordre de Damien Dion et l'envoyer à cette adresse :

Damien Dion, 18 bis, rue des Turcies, 45000 orléans

Posté par Damien Dion à 12:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

01.03.11

Ce sont des choses qui arrivent

Poly-aphonie discrète, 2010. Durée de l'oeuvre : 30 min. Captation vidéo : 6 min.

L'oeuvre a été interprétée le 11 décembre 2010 sur la place du Châtelet à orléans, entre 17h et 17h30.

partition_choses_qui_arrivent

 

Posté par Damien Dion à 01:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

07.02.11

Décès d'Alain Satié

Alain Satié est décédé hier, le 6 février 2011. Cette nouvelle est un choc. Lettriste depuis 1964, son œuvre vaste est à classer parmi les plus grande du lettrisme. Je m'associe à la peine de ses proches et de sa famille.

moti_01

Posté par Damien Dion à 21:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

18.01.11

un nouveau site lettriste

Jean-Pierre Gillard nous propose, en remplacement de son Blog du Lettrisme, le site Lettrisme XXIe siècle, revendiqué comme nouveau site officiel du lettrisme. Peu de contenus pour le moment, ça ne saurait tarder...

Posté par Damien Dion à 10:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15.01.11

Un blog indispensable

Depuis plusieurs semaines déjà, Sylvain Monségu, au sein de son blog Les Cahiers de l'Externité, commente avec pertinence les expressions actuelles du Soulèvement de la jeunesse à travers le monde, se focalisant notamment le mouvement légitime de contestation tunisien. Nous ne pouvons qu'appuyer cette démarche.

Un blog indispensable à suivre d'urgence qui mérite qu'on lui fasse un maximum de pub!

A noter également la récente parution d'un petit essai du même Sylvain, Le Soulèvement de la jeunesse expliqués aux retraités qui gouvernent ce monde, édité par Frédéric Acquaviva et disponible pour 10 euros. Un faible tirage qui mériterait la reconnaissance médiatique et intellectuelle qu'on accorde actuellement à l'Indignez-vous de Stéphane Hessel.

sdlj

DSCN1893_sylv
Frédéric Acquaviva (à gauche) et Sylvain Monségu ( à droite), lors d'une conférence de ce dernier à l'Université Paris VIII le 30 novembre 2010.

Posté par Damien Dion à 14:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

02.11.10

Interview radio

Dans le cadre de l'exposition lettriste à la Villa Tamaris (23 oct/28 nov 2010), j'ai été interviewé pour l'émission radiophonique "Iconophage" sur Radio Active (une radio toulonnaise)

Pour écouter, cliquez ici !

P1010089
Quelques invités au vernissage du vendredi 22 octobre devant ma série anti-infinitésimale Le Pouvoir de l'Inimagination (2008)

Posté par Damien Dion à 18:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

27.10.10

Vues d'exposition/Villa Tamaris

Quelques photos de l'exposition "Lettrisme, vue d'ensemble sur quelques dépassements précis", à la Villa Tamaris Centre d'art, La Seyne-sur-Mer.

P1010022
Le salle supertemporelle de l'exposition, avant le vernissage

P1010054
à gauche, partiellement : Anne-Catherine Caron, Interdit de cracher sur la création, 2006 ; à côté : Micheline Hachette, Traité de rythmes dans l'hypergraphie, 1974 : à droite : Roland Sabatier, (Spectacle) Electrographie, 1963

P1010029
à gauche : Alain Satié, Infinitésimal contrôlé et relancé, 1975 ; à droite : Isidore Isou, Sculpture ratée (plastique poudriste), 1961-1971

P1010045
à gauche : Gabriel Pomerand, Sans-titre, 1951 ; à droite : Isidore Isou, Portrait de Maurice Lemaître (série Amos), 1952 et Le baroque polémique, 1961

P1010018
Jean-Pierre Gillard, Mini démarche en cathédrale, 2010

P1000859
Broutin, Le Désir paradisiaque (un état moment), 2008

P1010047
à gauche : Isidore Isou, La Grande Virginie, 1969 ; plus loin sur le même mur : Virginie Caraven, Légendes indiennes et d'ailleurs, 1990-1991

P1010028
au fond : Woodie Roehmer, Rêve bleu, 1988 ; à droite : Damien Dion, Le Pouvoir de l'inimagination, 2008

P1010033
à gauche : Roland Sabatier, Le cosmos hypergraphique, au-delà de la galaxie gutemberg, contre le village global, 1990-1991 ; à droite : Anne-catherine Caron, Traité de grammaire excoordiste, 2006

P1000935
François Poyet, Polystyles, 1971-1973

P1010052
à gauche : Alain Satié, Portrait de Jean-Paul Belmondo, 1967 ; à droite : Broutin, Les habitants de N.Y..., 1982 ; Isidore Isou, Les Nombres, 1952

P1000920
Roland Sabatier, Pensiez-vous (vraiment) voir un film ?, 1973

P1010106

Détail d'une toile travaillée par les invités du vernissage (salle supertemporelle)

Posté par Damien Dion à 19:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,

01.10.10

Du lettrisme à la villa Tamaris

Exposition "Lettrisme, vue d'ensemble sur quelques dépassements précis" du 23 octobre au 28 novembre 2010 à la Villa Tamaris-Centre d'art, La Seyne-sur-Mer (près de Toulon).

Commissariat général : Roland Sabatier ; commissariat délégué : Robert Bonaccorsi

Artistes exposés : Isidore Isou, Gabriel Pomerand, Roland Sabatier, Micheline Hachette, Alain Satié, Jean-Pierre Gillard, François Poyet, Broutin, Woodie Roehmer, Anne-Catherine Caron, Virginie Caraven et Damien Dion.

Extrait du communiqué :
"la Villa Tamaris Centre d’Art présente une exposition qui, sans toutefois viser à la rétrospective, rassemble un choix représentatif d’œuvres conçues par différents artistes du groupe lettriste depuis 1945, date de la création par Isidore Isou (1925-2007) de ce mouvement culturel.
Le titre de la manifestation reprend l’expression de Roland Sabatier, le commissaire, lui-même présent dans l’exposition, qui retrace l’histoire de cette école dans les arts visuels comme une somme d’apports successifs s’approfondissant sans cesse et dépassant chaque fois les précédents par des apports inédits. 
Constituée à l’origine autour d’une nouvelle poésie et d’une nouvelle musique, cette école élargira rapidement le champ de ses investigations pour dévoiler tour à tour d’inédites analyses et propositions en rapport avec les secteurs du Savoir les plus variés comme les arts plastiques, le roman, le théâtre, la photographie, le cinéma, l’économie politique, la linguistique, etc.

WEB_VILLA_TAMARIS___copie_1___copie

Posté par Damien Dion à 11:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,



Fin »