Installation sonore présentée dans le cadre de la VIIIe Fête des 0.1, le 12 mai 2012 au 108, à Orléans

 « La physique quantique et la cosmologie induisent une représentation complexe et souvent insaisissable de notre monde, depuis les choses les plus infimes jusqu’aux plus étendues. Dans un double élan, l’installation invite le visiteur à développer son acuité sensorielle et intellectuelle, tout en lui refusant, par un jeu de superpositions sonores, le plein accès à des contenus déjà peu appréhendables. Il s’agit ici autant d’un questionnement sur les limites de notre compréhension de la réalité, que sur la difficulté d’accéder à des discours qui tentent, pourtant, de nous l’expliquer. »